Death Angel est un jeu estampillé FFG, éditeur bien connu qui fait dans l'ameritrash.

Le jeu n'a pas l'air compliqué et le temps passé dessus reste raisonnable mais ce petit goût doux amer typiquement FFGien est bien présent. On y retrouve un système où le hasard est important, tellement important qu'on peut parfois le considérer comme un joueur à part entière du type « Kingmaker ». Ça n'est pas forcement une mauvais chose mais pour une personne comme moi dont la tête a été mise à prix par la confrérie des dés sadiques, il vaut mieux être au courant.

Bref, Death Angel se situe dans l'univers de Warhammer 40k et plus particulièrement utilise l'ambiance du vénérable et cultissime Space Hulk. J'en attend donc une ambiance pesante, stressante où on joue la vie de nos précieux Space Marines dans leur luxueuse armure Terminator à chaque jet de dés.

Comme j'ai déjà tester le jeu de base, je peux vous dire que le contrat est remplis grâce aux tirages d’événements aléatoires, aux divers lancés de dés et à la sortie surprise de Genestealers d'on ne sait où. Pour cette partie j'ai décider d'utiliser le pack d'extension de mission 1 et celui de space marine 1.

Celui des missions ajoute de nouveaux lieux où mourir et un nouveau type de Stealers : le surrénal. Ce dernier à la fâcheuse tendance, lui et son essaim, à avoir deux fois plus de chance de se déplacer et surtout se déplacer et attaquer à nouveau sur un résultat de 0 lors de son attaque. Une vraie petite teigne.

Le pack de space marine ajoute deux nouvelles sections, une avec un chapelain et l'autre d'un lance missile cyclone. Ils ont une bonne distance de tir (2 pour tout le monde) mais surtout des cartes d'actions efficaces. Ça fait plaisir.

Je me suis donc fait une petite partie en solo dont voici la mise en place.

P1000653

J'ai eu la chance sur ce coup d'avoir une bonne concentration de mes troupes.

P1000654

Le premier lieu n'a pas fait long feu, un bon contrôle des sorties des genestealers et les actions héroïques des freres Claudio et Adron, quand ça c'est un peu accéléré, ont sauvés la mise.

 

P1000656

Le second lieu est un peu plus tendu, les stealers sont agressifs et le chapelain finit par tomber, que l'Empereur ai son âme. Mais les dés sont de mon côté et la perte d'un frère reste soutenable. Frère Claudio dans une situation fâcheuse a bien résisté.

 

P1000657

Le troisième lieu ajoute encore plus de pression. Frere Claudio est toujours dans une mauvaise posture, un fou ce gars qui pense s'en tirer avec ses griffes éclaires. Le début se déroule bien puis un tirage d’événements ajoutant toujours plus de stealers dans la pile de pioche puis sur le terrain fait souffler un vent de panique. Frère Claudio a eu ce qu'il cherchait, une fin honorable dans les griffes des xenos. Je finis pas vider les pioches de stealers après avoir vu un bon paquet d’événements. Ca passe mais c’était chaud.

 

P1000658

J'arrive enfin sur le quatrième lieu et là, c'est une bonne surprise. Il me suffit d'activer 5 fois le panneau de contrôle pour gagner.

 

P1000659

Ma position défensive est bonne, les cartes d'actions des nouvelles sections m'aident royalement, le chapelain nous rejoint même dans la bataille. Nous le pensions mort mais finalement l'Empereur n'a pas trouvé son âme à son goût.

Le dernier lieu est donc une promenade de santé. 

A part le dernier lieu, la partie a été intéressante et tendue. L'impression de contrôle est surtout venu de bons résultats aux jets et surtout à de bonnes cartes des nouvelles sections. Elles me semblent un cran au dessus de celles de la boite de base. Le tirage des lieux m'a aussi aidé, j'ai éviter les stealers surrénaux et alphas qui pour le coup m'auraient bien compliqué la tache. C'est à la fois la qualité et le défaut de ce type de jeu, le hasard pour vous rendre la vie plus facile ou vous enfoncer dans un abyme de désespoir. Cette fois j'ai eu de la chance, frère Claudio un peu moins. Mais il l'a bien cherché. 

Je pense tester la prochaine fois les deux autres packs d'extension.

Deathwing Vs Tyranide. Ca sent bon la poudre.